La collection Courtauld à la Fondation LVMH

Encore une exposition consacrée à un collectionneur ! Une de plus ! L’exposition facile, simple à mettre en œuvre. Un historique de la collection, et le tour est joué. On place quelques grands noms de la peinture sur les affiches et on réquisitionne les médias. On investit peu, ça rapporte beaucoup. Un bon produit marketing en somme…. J’ai souvent tendance à zapper ce type d’expositions. Pour le principe. Mais avec la collection Courtauld, il faut reconnaître que l’on peut vraiment voir de très beaux tableaux. Et dans ces cas-là, heureusement, la peinture parle d’elle-même ! Du coup, je vous emmène tout de même faire un petit survol de l’exposition et de ses merveilles.

La première salle est consacrée à Edouard Manet. Précurseur et proche du groupe des Impressionnistes, il s’intéresse notamment aux nouveaux lieux de loisirs que sont les cabarets et les cafés. En témoignent ici :

Edouard Manet : Coin de café-concert, 1879, Huile sur toile

Et bien sûr,

Edouard Manet, Un bar aux Folies Bergère, 1882, Huile sur toile

La salle suivante nous plonge vraiment parmi les Impressionnistes. On y retrouve leur goût pour les sujets liés au monde du spectacle et de la vie quotidienne. Ils s’intéressent aussi beaucoup au paysage. Ils se concentrent surtout sur le traitement de la lumière et de la couleur et ne recherchent pas à peindre un paysage idéalisé.

Pierre-Auguste Renoir, La loge,1874, Huile sur toile
Edgar Degas, Après le bain. Femme se séchant, vers 1895, Pastel et fusain
Camille Pissarro, Place Lafayette, Rouen, 1883, Huile sur toile
Claude Monet, Antibes, 1888, Huile sur toile

Nous quittons ensuite l’Impressionnisme proprement dit pour aborder Seurat puis les postimpressionnistes Cézanne, Van Gogh et Gauguin.

Georges Seurat, Le chenal à Gravelines, 1890, Huile sur toile
Paul Cézanne, Le lac d’Annecy, 1896, Huile sur toile
Vincent Van Gogh, Pêchers en fleur, 1889, Huile sur toile
Paul Gauguin, Paysage de la Martinique, 1887, Huile sur toile

Enfin, une mention spéciale pour deux très belles salles : l’une consacrée aux dessins et l’autre à un très bel ensemble d’aquarelles de Turner.

Georges Seurat, Nu féminin, 1879/81, Crayon conté noir
Paul Cézanne, Pommes, bouteille, dossier de chaise, 1904/06, Graphite et aquarelle
Henri Matisse, Femme assise au chemisier en tulle, 1925

L’ensemble d’aquarelles conservé à l’institut Courtauld couvre l’ensemble de la carrière de Turner. On y voit son attention portée aux phénomènes atmosphériques (tempête, averses, etc…) ainsi que son goût pour les paysages de montagne.

William Turner, Mer de glace, Chamonix, 1802, Aquarelle et graphite
William Turner, Dawn after the wreck (L’aube après le naufrage), 1841, Aquarelle
William Turner, Mont-Blanc, vers 1810, Aquarelle

Vous avez encore jusqu’au 17 juin pour profiter de ces chefs- d’œuvre.

Fondation LVMH, 8, avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close