Cette semaine : Luis Fernandez

Luis Fernandez, Le crâne, 1964, Huile sur bois, Dijon; musée des Beaux-Arts

J’aime cette œuvre parce qu’elle évoque les vanités du XVIIe siècle

J’aime cette œuvre pour l’association d’un sujet lié à la mort avec la couleur bleue, qui m’évoque la sérénité

J’aime cette œuvre pour son aspect cubiste

J’aime cette œuvre parce qu’elle appelle à la méditation

Et vous, qu’en pensez-vous ?

1 réflexion sur « Cette semaine : Luis Fernandez »

  1. Je partage votre fascination pour cette Vanité de Luis Fernandez, sa dislocation cubiste, sa luminosité irréelle, le sentiment de fragilité qui s’en dégage. J’ai moi-même peint une série sur les crânes, nommée Mémento Mori, que vous pouvez voir sur mon site si la curiosité vous y conduit , avec plaisir de poursuivre le dialogue. Très cordialement. Laurence Simon

    J’aime

Répondre à Simon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close